Le 2 octobre, Miguel Cardoso est remercié par le FC Nantes et remplacé par l'ancienne légende nantaise Vahid Halilhodžić. Après Bossis suivent dans ce classement le milieu de terrain Henri Michel avec 58 sélections entre 1967 et 1980[118] et l'ailier Reynald Pedros avec 22 sélections entre 1993 et 1996[119]. Ces titres se répartissent à travers trois périodes de succès pour le club nantais, le milieu des années 1960, la période de 1973 à 1983 avec quatre titres en dix ans pour le club qui s'affirme alors comme le principal rival de Saint-Étienne au niveau national. Le 8 décembre 2016, le Portugais Sergio Conceição est nommé nouvel entraîneur du FC Nantes. Vexé par les départs successifs de ses meilleurs joueurs, Suaudeau quitte le club en 1997 et laisse la place à Raynald Denoueix[50]. Le club, dont les fondateurs Jean Le Guillou et Marcel Saupin sont connus pour leur collaborationavec l'occupant, a pour principes fondateurs … Le « jeu à la nantaise Â» comme on l'appelle bientôt, est caractérisé durant cette période par son aspect direct et la rapidité de transmission, notamment grâce aux passes sans contrôle[47]. Le jeu de l'équipe de José Arribas séduit notamment très vite la presse[Note 18], qui voit en Nantes le « printemps du football français[283] Â» et le successeur du Stade de Reims des grandes années[284]. Il a aussi touché 70 millions au Luxembourg depuis 2010[21]. Le groupe nantais Elmer Food Beat a sorti en 1991 un single à la gloire du FC Nantes : "Du rififi dans la surface". En parallèle, le FC Nantes se structure progressivement et met en place un « foyer de jeunes Â», embryon de centre de formation. Les lieux accueillent également le siège du club et le centre de formation ; ils sont baptisés « centre sportif José-Arribas Â» après la mort de ce dernier, en 1989. Le stade est rouvert le 15 octobre 1944[197], mais les compétitions sont suspendues : le FCN, qui s'était replié alors sur le stade de Procé, ne s'y installe donc réellement qu'en septembre 1945, pour ses débuts en D2[198]. Suaudeau retrouve le poste d'entraîneur à partir de 1991 et, compte tenu des difficultés financières du club[46], décide de faire confiance aux jeunes joueurs formés sous sa direction et celle de Raynald Denoueix, directeur du centre de formation depuis 1982. L'équipe ne parvient pas à maintenir la qualité de jeu de la première partie, l'assise défensive étant moins solide. La saison suivante, le club est interdit de recrutement, à la suite d'un conflit avec le club Émirati d'Al Nasr Dubai concernant le transfert d'Ismaël Bangoura en 2012. Nantes termine également vingtième attaque de L1 avec seulement 29 buts inscrits en 38 journées. Ce roman n'a pas été traduit en français pour le moment. Le FCN est ensuite équipé par Patrick, qui fournit des tenues entièrement jaunes, à parements verts.[1]. Et dans le cinquième tome, le FC Nantes remporte la Coupe d'Europe aux dépens de Nottingham Forest. Cette même équipe, hormis Karembeu et Loko vendus dès l'été, parvient en demi-finale de Ligue des champions l'année suivante][49], mais perd face à la Juventus (4-3 sur les deux rencontres). Get premium, high resolution news photos at Getty Images Le style de jeu défensif reposant sur les contre-attaques semble porter ses fruits. De plus en plus contesté, Jean Vincent reste malgré tout en poste et parvient à recruter l'un des meilleurs attaquants d'Europe, le Yougoslave Vahid Halilhodžić. Loire-Atlantique Nantes. En 2007, à la suite de la première relégation de l'histoire du club et après 44 saisons passées dans l'élite, la Socpresse fait appel à l'ancien président du Lille OSC Luc Dayan avant de revendre à l'automne le club à l'entrepreneur franco-polonais Waldemar Kita, dont le passage à la présidence du club suisse de FC Lausanne-Sport est controversé[Note 7]. Plusieurs journaux révèlent en 2016 que les actions du FC Nantes acquises par l'homme d'affaires sont en fait détenues par une société sise en Belgique société qui aurait déclaré 50 millions d'euros de pertes à l'État belge[15],[17]. Par comparaison, René Girard avait obtenu 3 victoires, 4 matchs nuls et 8 défaites, pour terminer à la 19e place lors de la 15e journée. Alors que le FC Nantes navigue en eaux troubles, son président Waldemar Kita est rattrapé par plusieurs affaires. Le rétablissement financier est la cause directe de la vente de nombreux joueurs dans les années 1990[46]. FC Nantes. Accueil > Pays de la Loire > Loire-Atlantique > Nantes > Nantes : nouveau rassemblement des opposants au Président du FC Nantes Waldemar Kita l’actualité de votre région, dans votre boîte mail Sous l'impulsion de José Arribas, le FC Nantes fait étalage d'un jeu offensif et collectif, que l'entraîneur préfère décrire comme un « Ã©tat d'esprit Â» ou une « conception Â» plutôt qu'un système ou une organisation[89]. Ils sont suivis de Loïc Amisse (cinq cent trois apparitions)[83]. Le record d'apparitions en championnat de D1/L1 sous le maillot nantais est établi par Henri Michel le 3 mars 1982, face à Metz, son cinq cent trente-deuxième et dernier match[81],[Note 4]. En termes de jeu, Nantes propose sur cette période un jeu défensif et fermé, se reposant essentiellement sur le contre pour inscrire ses buts. modifier - modifier le code - modifier Wikidata. Une SAOS (société anonyme à objet sportif) est créée pour la section professionnelle et porte le nom de « FC Nantes Atlantique Â», et l'association (majoritaire dans la SAOS) gère les sections amateurs et jeunes[226]. Sa fidélité est également démontrée par l'affluence moyenne de 22 771 spectateurs par match lors de la saison de Ligue 2 en 2007-2008, ce qui aurait constitué la huitième affluence de Ligue 1[273], et représente la troisième affluence saisonnière de l'histoire de la deuxième division française, derrière Saint-Étienne en 1998-1999 et Lens en 2008-2009[274],[275]. = subventions des collectivités, TV = droits audiovisuels, Merch. Waldermar Kita, le patron du FCN, avant la rencontre entre Nantes … FC Nantes : 500 cartes de vœux envoyées à Waldemar Kita, réclamant son départ du club . L’idée plaît au président Waldemar Kita. Président du FC Nantes, Waldemar Kita s’intéresserait au Pays-d’Ancenis pour construire le futur centre d’entraînement des Canaris. Le quatrième tome de la série Eric Castel, "Droit au but" (1981) de Raymond Reding et François Hughes, voit le FC Barcelone affronter le FC Nantes en demi-finale de Coupe d'Europe. En 2000, le club est racheté par la Socpresse, groupe de presse appartenant à l'industriel Serge Dassault. Comme beaucoup de clubs de football professionnel, le FC Nantes dispose de groupes de supporters (une vingtaine de groupes selon le club[258]). Les supporters nantais ne sont pas réputés pour leur violence, malgré quelques épisodes dans les années 1980 avec le « Loire Side Â»[268] dissoute en 1990, et surtout dans les années 1990, notamment du fait du groupe « Urban Service Â» qui se réclame du mouvement hooligan[269]. Finalement, l'équipe termine à une inespérée 7e place. Son équipe repose en particulier sur une défense solide et vive en contre, dirigée par le capitaine Maxime Bossis, sur l'apport physique de Seth Adonkor qui préfigure les milieux récupérateurs modernes, sur Halilhodžić, entouré de Baronchelli et Amisse, ainsi que sur José Touré, auquel sa technique et son style valent le surnom du « Brésilien Â»[Note 2]. L'année suivante des cadres comme José Touré, Halilhodžić et Ayache s'en vont. En 1980, lors de son passage à Nantes au cours d'une tournée mondiale, Bob Marley and the Wailers ont disputé une partie de foot contre les pros du FC Nantes (Henri Michel, Jean-Paul Bertrand-Demanes, Gilles Rampillon, Patrice Rio, Loïc Amisse...) au centre d'entraînement de la Jonelière. Le projet d'accueillir l'Euro 2016 est abandonné le 16 septembre 2009, l'opération estimée à 80 millions d'euros étant jugée trop onéreuse pour la ville de Nantes[205]. La télévision locale Nantes 7, lancée en 2004 par la Socpresse alors actionnaire du club, consacre quotidiennement son Journal des Canaris à l'actualité du FCN, qui finance lui-même l'émission[293],[294], et réserve une bonne place au FCN dans ses autres émissions sportives. Les Ex-Canaris jouent divers matches de bienfaisance, essentiellement dans la région nantaise, mais se sont également élevés en 2007 contre la politique de la direction du club, à l'époque présidé par Rudi Roussillon[305]. Il est en grande partie démoli courant 2007, mais après plusieurs modifications apportées, le stade peut de nouveau accueillir à partir d'octobre 2009 l'équipe réserve, qui jusque là devait évoluer au stade Michel-Lecointre. Le FC Nantes est éliminé en 1/16 de finale de la coupe de la Ligue à Bourg-en-Bresse (3-2), équipe de L2. ou Robert Gadocha qui entraîne pas moins de huit voyages à Varsovie[42]. *saisons de l'équipe première uniquement. En fin de contrat, celui-ci annonce son départ du club au soir d'un match nul (1-1) à Marseille le 24 avril 2016, déclarant qu'il ne souhaite plus travailler avec son président. Ce record est égalé par Jean-Paul Bertrand-Demanes le 18 juillet 1987, sa seule apparition de la saison : blessé au tendon d'Achille, le gardien nantais est contraint de mettre fin à sa carrière[82]. Rudi Roussillon est nommé en 2005 pour redresser la barre, sans succès. Après deux saisons moyennes avec Ángel Marcos au poste d'entraîneur, la saison 2003-2004 est plutôt réussie. Le 20 février 1965, le match Nîmes-Nantes (0-3) est le premier match télévisé de l'histoire du championnat de France[288]. Un parcours qui rappelle celui de la saison précédente, ou celui de la dernière saison en L2 mais dans des proportions moindres. Après avoir été sondé par la direction pour reprendre le poste laissé vacant, Christian Gourcuff rejoint finalement le Stade rennais. Les trois milieux de terrain élus sont Henri Michel, recordman du nombre de matchs joués pour le club en Division 1 (532), champion de France 1973, 1977 et 1980, le double champion de France 1980 et 1983 José Touré, et le Tchadien Japhet N'Doram, vainqueur du titre en 1995. Le FC Nantes voit grand lors du mercato estival 2018, avec l'arrivée d'Anthony Limbombe pour 8 millions d'euros, ce qui fait de lui la recrue la plus chère de l'histoire du club. Terme souvent galvaudé, le jeu dit « Ã  la nantaise Â» est considéré comme disparu depuis le début des années 2000. Celui-ci, en guise de réponse, empêchera Der Zakarian de faire ses adieux à la tribune Loire en mettant le son de la sonorisation du stade au maximum lors du tour d'honneur traditionnel des joueurs et du staff après le dernier match à la Beaujoire face à Caen (ultime défaite à domicile pour les jaunes 1-2). En 1978, le club inaugure à la Jonelière un grand centre d'entraînement abritant notamment un centre de formation particulièrement avancé pour l'époque[35]. L'équipe est alors célèbre pour le « tarif maison[48] Â», une victoire à domicile par 3 buts à 0 (le FCN marquant trois buts lors de dix de ses dix-neuf matches à domicile). Néanmoins le club perd en finale de la coupe de France contre le RC Strasbourg (0-1) et perd au premier tour de la coupe des clubs champions européens contre les Yougoslaves du Partizan Belgrade, futur finaliste de la compétition. L'équipe progresse rapidement, terminant successivement en tête de la D3, la D2 et la D1 du district, jusqu'à accéder au niveau régional pour la saison 2017-2018. Nantes vs Dijon Dijon Sans emploi depuis plus de 10 ans avec la fin de son aventure en équipe de France , Raymond Domenech a repris du travail en acceptant de relever le défi du FC Nantes . La deuxième place de ce classement d'invincibilité en championnat est également occupée par Nantes et sa série de trente matches consécutifs sans défaite en 1996-1997. À partir de la saison 2018/2019, le contrat avec Umbro prend fin et c'est alors New Balance qui sera le nouvel équipementier du club[103]. D'autres aspects correspondent plus spécifiquement aux qualités propres aux différentes équipes de l'histoire du club : attaque autour d'un pivot (Ángel Marcos), en 1973[94], accélération de la transmission grâce aux passes sans contrôle (jeu à une touche de balle) à partir de 1983[47], jeu direct réduisant le nombre de passes et appuyant sur les qualités plus physiques que techniques des joueurs en 1995[47], ou encore, à l'inverse, multiplication des passes courtes et rapides pour remonter le ballon ligne après ligne sur le mode du toque sud-américain[95]. Mise à jour de l'effectif le 26 septembre 2020. Vahid Halilhodžić[159], José Touré[160], Seth Adonkor[161] et William Ayache[162] jouent le même rôle lors du championnat 1983. Le FC Nantes a connu treize présidents, dont six présidents de l'association jusqu'en 1992, trois présidents de la SAOS de 1992 à 2001, et quatre présidents de la SASP depuis 2001. En roue libre, Nantes termine finalement 14e. expl. = rémunérations du personnel, Rés. Notable par son placard rouge souvent décrié[104], Synergie a dépassé le nombre de saisons effectuées comme sponsor principal par Europe 1 (1976-1986)[105]. L'objectif du centre de formation est cependant avant tout de préparer des joueurs pour l'équipe première du FC Nantes. D'une capacité maximale de 52 923 places[203], il bénéficie d'une rénovation à l'occasion de la Coupe du monde 1998 : les grillages sont supprimés (une première en France), les tribunes debout sont converties en places assises (pose de 15 000 sièges), la pelouse est remise à neuf, de nouvelles loges sont installées[204]. Les méthodes de classement historique par points ne placent cependant le FC Nantes qu'entre la dixième[75] et la treizième place[76], ce qui s'explique essentiellement par la relative jeunesse du club dans le football français. Le 22 mai 2019, le FC Nantes dévoile via une vidéo sur son site web son nouveau logo[111]. Waldemar Kita, le président du FC Nantes, a pris deux mois ferme par la LFP • © LOIC VENANCE / AFP. Jean Le Guillou lui succède pendant trois années, avant que la mairie de Nantes n'impose un nouveau président en la personne de Charles Stephan, remplacé par Jean Clerfeuille quelques mois plus tard. D'après la justice française, Waldemar Kita aurait fraudé 14,8 millions d’euros d’impôt sur la fortune grâce à sa résidence fiscale fictive en Belgique. Wilfried Moimbé en provenance de Brest, Youssouf Sabaly prêté par le PSG, Adryan prêté par Flamengo, Adrien Thomasson transfuge d'Evian, Emiliano Sala des Girondins de Bordeaux, Kolbeinn Sigþórsson de l'Ajax, Ermir Lenjani prêté par le Stade rennais, et enfin Lorik Cana de la Lazio. Celui-ci persuade ses amis que le jaune et vert serait un gage de réussite pour l’avenir du nouveau club[97],[98]. Les rayures sont reprises par Adidas de 1995 à 2000. Il souhaite bénéficier du projet d'organisation de l'Euro 2016 par la France pour augmenter la capacité, notamment en loges. La saison 2012-2013 voit le retour de Michel Der Zakarian au poste d'entraîneur, artisan de la dernière montée du club. Championnat de DIvision d'Honneur Atlantique (2): La rivalité la plus forte et la plus durable est cependant le. Il débute l'année 2021 par un match nul 0-0 contre le Stade Rennais. Le joueur totalisant le plus de sélections en étant au club est le défenseur Maxime Bossis avec 64 sélections, dont quatre en tant que capitaine, pour un but marqué lors de la Coupe du monde 1982 au premier tour contre le Koweït[117]. Le meilleur buteur du club en championnat de D1/L1 est Bernard Blanchet, avec cent onze réalisations sous le maillot jaune et vert, son dernier but ayant été marqué le 9 avril 1974 à Nice (1-1)[84],[Note 5]. Seule la sélection la plus importante est indiquée. Légende : Matchs = recettes matchs avec billetterie, Spons. Depuis octobre 2005, la direction sportive a d'abord été confiée à Japhet N'Doram en tant que responsable du recrutement[191]. Bruno Baronchelli[145], Éric Pécout[146], Gilles Rampillon[147], Thierry Tusseau[148], Jean-Claude Osman[149], Oscar Muller[150] et Hugo Bargas[151] font partie de l'équipe type lors des années de suprématie du club, parmi ceux-ci certains jouent également un rôle dans l'obtention d'un autre titre en tant que remplaçant. Lors de la saison 1951-1952 le club rate de peu la montée en finissant 4e[12]. Extrait du compte de résultat du FC Nantes en millions d'euros. Malgré les arrivées de futurs cadres comme Henri Michel, le club n'accroche que la deuxième place au classement et est éliminé en huitième de finale de la coupe d'Europe par les Écossais du Celtic Glasgow, futurs vainqueurs. Pour sa première saison dans l'élite, le FC Nantes bouleverse son effectif, avec le recrutement de nombreux jeunes joueurs comme Jacky Simon en provenance de l'AS Cherbourg. Elles valent aux joueurs nantais le surnom de « Canaris Â», venu de Norwich City, club aux mêmes couleurs, dont le canari est l'emblème depuis le début du XXe siècle pour des raisons liées à l'histoire de la ville[99]. Il doit démissionner de la présidence du club en 1968 à la suite d'attaques internes contre sa gestion. Louis Dupal est recruté la saison suivante avec pour objectif de monter enfin en première division, mais les résultats ne suivent toujours pas malgré un recrutement important[15]. Inscrit en championnat de Division d'Honneur Ouest, premier échelon régional, le FC Nantes termine à la deuxième place en 1944 et à la première place en 1945[3],[9]. Le record de l'ancien stade Marcel-Saupin a été établi le 18 avril 1970 avec 29 504 spectateurs face à Angers, en coupe de France (2-0)[87]. Cette attitude, qui permet des matches de très haute intensité dans les tribunes dans les saisons de réussite, mène cependant une partie des spectateurs à dénigrer ses propres joueurs à d'autres périodes, parfois de manière injuste, y compris en leur temps pour des joueurs comme Jean-Claude Suaudeau, Henri Michel[265], Omar Sahnoun[266] et plus récemment pour des recrues, voire des jeunes joueurs, jugés décevants dès leurs premiers matches. Le premier joueur à être champion du monde en portant les couleurs d'un club français. Enfin les deux derniers titres gagnés à 6 ans d'écarts mais avec des équipes aux joueurs différents. La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a … Le pari est gagné : le club est champion de France en 1977 pour la quatrième fois de son histoire. Deux mois ferme de suspension pour le président Waldemar Kita. Pour ses propos virulents à l’encontre du corps arbitral en marge du match de champion… bof...", Ce surnom lui est attribué en cours de saison, avant même son but « brésilien Â» en finale de coupe (voir. Nantes a manqué le doublé coupe-championnat à trois reprises, en perdant les finales de 1966, 1973 et 1983. ». Le club édite également son magazine, distribué les soirs de matches à domicile, et titré FCNantes magazine depuis 2008, ainsi que son site internet, créé en 2000 (fcna.fr) et devenu fcnantes.com fin 2007, qui diffuse également des reportages quotidiens sous le nom « FC Nantes TV Â»[295]. C'est une tragédie, je suis anéanti. Jusqu'au début des années 1950, le club stagne en milieu de classement, avec même une saison 1949-1950 catastrophique qui voit le club finir à l'avant-dernière place du classement et être repêché au dernier moment. Le président du FC Nantes, Waldemar Kita, a écopé d’une lourde suspension ce mercredi devant la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). Le président Max Bouyer décide de changer d'entraîneur, engageant le Croate Miroslav Blažević, et finance une politique de recrutement coûteuse ; Maxime Bossis fait même son retour à 35 ans[44],[45], tandis que les jeunes joueurs sont vendus dès qu'ils représentent une valeur marchande, comme c'est le cas pour Didier Deschamps. Jean-Paul Bertrand-Demanes[142] est le seul titulaire des quatre titres gagnés entre 1973 et 1983. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici. Le club, qui s'est incliné face à l'Inter Milan en coupe d'Europe, termine alors à la deuxième place. Son premier match contre Montpellier, le 13 décembre 2016, concernant les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue s'achève avec une victoire 3-1, près de 10 mois après les derniers trois buts du FC Nantes à la Beaujoire (contre le Gazéléc Ajaccio). Une décision qui engendre une vague de protestations sur les réseaux sociaux à cause de son image d'entraîneur défensif et, dans une moindre mesure, de son passé bordelais (rival historique du FC Nantes). L'entraîneur idéal en est José Arribas. Nantes est éliminé en quart de finale de la coupe de la Ligue à Lille (2-0), et à Paris en huitième de finale de la coupe de France (2-0). Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Après sa dissolution en 1990, les plus significatifs sont les « Urban Service Â» (1990-1998), les « Young Boys Â» (1991-1996) et à degré moindre les « Yellow Power Â» et « Original Fans Â». Le club a désormais l'ambition d'évoluer le plus rapidement possible en Division 1. Au terme de la 10e journée, le FC Nantes pointe à une surprenante 3e place au classement, avec 6 victoires pour 2 défaites et 2 nuls. L'équipe première de la Saint-Pierre de Nantes, principal club amateur de la ville, sert de base à la fusion et un membre de son comité directeur, Marcel Braud, prend logiquement la présidence de ce nouveau club[5],[6]. Il ne subit pas de modification majeure par la suite, hormis l'installation d'une nouvelle pelouse en 2001, et l'ajout d'écrans géants à l'occasion de la Coupe du monde de rugby 2007. Après un passage chez Adidas, Diadora fournit à partir de 1992 des maillots à bandes verticales, devenus le symbole du titre de 1995[Note 6]. La saison 2009-2010 est l'une des plus noires de l'histoire du FCN, pourtant favori à la remontée en Ligue 1 : après un bon début de saison (le club ne compte qu'une seule défaite après les douze premières journées), l'équipe encaisse une défaite (4-0) au Havre AC puis est humiliée par l'Union sportive concarnoise, club de CFA 2 (3-0)[65] dès son entrée en lice en coupe de France. Le président du FC Nantes Waldermar Kita et le nouvel entraîneur de l'équipe Raymond Domenech, le 30 décembre 2020 à La Jonelière LOIC VENANCE AFP. Marcel Desailly quitte le FC Nantes, mais l'équipe connaît pour le reste une certaine stabilité qui lui permet de développer de nouveau un jeu séduisant reposant sur les automatismes et l'entraînement collectif. Enfin, le classement mondial perpétuel des clubs, en fonction des résultats depuis 1991, place le FCN à la cinquante-septième place (septième club français)[79]. De nombreux internationaux français en sont issus dont les champions du monde Didier Deschamps, Marcel Desailly, Christian Karembeu, ainsi que Mickaël Landreau. La saison 2015/2016 est marquée par le départ de la majorité des cadres qui avaient permis la remontée du club en Ligue 1. Dès la Libération, le sport devient la seule raison d'être du Football Club de Nantes. Le FC Nantes est connu pour avoir développé, sous l'égide de José Arribas et de ses disciples Jean-Claude Suaudeau et Raynald Denoueix et grâce au talent de joueurs comme Philippe Gondet, Henri Michel, Maxime Bossis, ou encore Japhet N'Doram, un jeu vif et technique fondé sur le mouvement collectif et la rapidité d'exécution surnommé « jeu à la nantaise Â» par la presse et le public. Son fils, Franck Kita, est le directeur général du FC Nantes[10]. La saison 1978-1979 commence mal avec une attaque qui déçoit. Dans le même temps, de nombreux supporters demandent le départ de Waldemar Kita[74]. La remontée du club en Ligue 1 en 2013-2014 amène un regain de ferveur du public nantais[267]. Le FCN est champion pour la sixième fois en 1983[40] mais manque de nouveau le doublé coupe-championnat, à l'issue d'une finale exceptionnelle qui voit José Touré marquer un but d'anthologie, finalement remportée par le Paris Saint-Germain (3-2)[41]. Les deux tableaux ci-dessous synthétisent les plus grosses ventes et achats de joueurs dans l'histoire du club nantais. Le Football Club de Nantes est fondé au printemps 1943 par la fusion des sections « football Â» de cinq clubs locaux[Note 1], avec pour ambition de rejoindre l'élite nationale[3],[4]. La saison 2017-2018 commence pourtant mal pour le club avec deux défaites face à Lille et Marseille, sur les scores respectifs de 3-0 et 1-0. Nantes encaisse dans la foulée une lourde défaite à Rennes (4-1) qui met un terme quasiment définitif à ses rêves européens. mis à jour le 22 janvier 2019 à 16h18 Sous les ordres de ce dernier, Nantes et son équipe de jeunes joueurs en grande partie formés au club remporte successivement deux coupes de France (en 1999 et 2000) et le championnat de France 2001, son huitième et dernier titre à ce jour. Du fait de ses bons résultats, le FCN connaît de nombreuses retransmissions télévisées. Enfin, le nouveau président Waldemar Kita nomme Gilles Favard au poste de directeur technique en succession de Christian Larièpe, limogé alors qu'il occupait ce poste depuis octobre 2007[194]. Plusieurs équipes utilisant des couleurs identiques ou proches partagent ce surnom, comme la Jeunesse sportive de Kabylie ou les Turcs de Fenerbahçe[100]. Les anciens joueurs Jean-Claude Suaudeau et Robert Budzynski entrent dans l'organigramme du club, chargés par José Arribas d'inculquer aux jeunes les principes du « jeu à la nantaise Â»[29],[30]. Les indemnités de mutation incluent les cessions et acquisitions de joueurs. La politique de recrutement nantaise reste tout de même traditionnellement sage, en partie par choix afin de privilégier la formation, en partie par un manque de moyens financiers qui empêche d'ailleurs l'équipe de retenir ses meilleurs éléments, notamment à partir du départ de Thierry Tusseau en 1983[42],[43]. Avant eux, d'autres groupes étaient présents dans la tribune Loire, dont le « Loire Side Â» créé en 1985. L' équipe s'illustre lors de cette saison en terminant une nouvelle fois en tête de son groupe en Régionale 2 (et en atteignant la finale de la Coupe des Pays de la Loire). Ils sont présidés par Jean-René Toumelin, ancien président du club. Le Football Club de Nantes est fondé au printemps 1943 par la fusion des sections « football » de cinq clubs locaux , avec pour ambition de rejoindre l'élite nationale . En 1976, les dirigeants décident de ne proposer qu'une seule année de prolongation de contrat à l'entraîneur José Arribas, qui préfère alors quitter le club pour rejoindre l'Olympique de Marseille[34]. Le club démarre bien la saison et s'offre même le titre honorifique de champion d'automne[66]. Il est suivi par Philippe Gondet (quatre-vingt-dix-huit buts), qui reste le meilleur buteur français sur une saison (trente-six buts en 1965-1966), puis par Gilles Rampillon et Vahid Halilhodžić (quatre-vingt-treize buts ex æquo)[85]. D'autres variantes ont été utilisées pour les documents officiels du club (affiches, courriers), mais n'ont jamais été arborées sur les maillots. Le FCNA a également utilisé un maillot vert bouteille pour disputer la Ligue des champions en 2001-2002. Confronté à ses supporters depuis des années, et même à ses propres joueurs, comme l'a montré l'enregistrement d'Emiliano Sala dévoilé par l'Equipe[12], l'homme d'affaires est sur le point de vendre, mais annule finalement au dernier moment. "Nul. À la fin de la saison 1951, la municipalité verse une subvention qui permet au club d'engager un entraîneur réputé en la personne d'Émile Veinante[12]. Apparu sur le maillot nantais en 1996, Synergie est le sponsor maillot principal du FCN depuis 1998, soit depuis seize saisons consécutives. L'équipe réserve est dirigée par Loïc Amisse. Elle remporte alors le septième titre du club, réalisant un record de trente-deux matches d'affilée sans défaite. L'attaque comprend comme ailier gauche Loïc Amisse, champion en 1977, 1980 et 1983, le Bosnien Vahid Halilhodžić champion de France 1983 comme avant-centre, et enfin Bernard Blanchet, champion de France 1965, 1966 et 1973 et recordman du nombre de buts marqués pour le club avec 111 buts. En 2019, il reçoit une offre pour enfin vendre le FC Nantes[11]. "Nul. La saison suivante est celle de l'apothéose pour la méthode Arribas. Cette équipe, particulièrement forte sur le plan athlétique, avec Patrice Loko, Christian Karembeu, Claude Makélélé et Nicolas Ouédec, et éclairée par l'apport technique de Japhet N'Doram et Reynald Pedros, parvient en finale de coupe de France 1993 (de nouveau perdue contre le Paris-Saint-Germain) avant de dominer le championnat de France 1995. De fait, la présidence de Waldemar Kita est très contestée par l'ensemble des supporters, qui voient le club nantais tourner le dos aux principes ayant assuré ses succès antérieurs et obtenir des résultats de plus en plus décevants[5]. De légères variantes sont parfois utilisées (bateau vert sur fond jaune et nom du club en toutes lettres en 1980-1981, version originale aux couleurs inversées – bateau vert sur jaune – entre 1982 et 1986). René Girard est choisi pour entraîner l'équipe professionnelle du FC Nantes à partir de la saison 2016/2017. Suaudeau est jugé responsable de ces mauvaises performances et est démis de ses fonctions par le président du club. Il aligne à leur place en attaque Bruno Baronchelli, Eric Pécout et Loïc Amisse, joueurs de l'équipe de France olympique formés au club, puis fait confiance à plusieurs autres jeunes formés à la méthode nantaise. Robert Budzynski a exercé la fonction de directeur sportif de 1970 à octobre 2005[186],[187].