Nous allons dans un premier temps passer en revue ces variables, après quoi nous verrons les différents profils d’organisations déterminés en fonction de la combinaison de ces dimensions. Les buts de système se rapportent aux caractéristiques de l’organisation ou de ses membres, indépendamment des biens ou services qu’elle produit. Le centre opérationnel constitué par les travailleurs, qui réalisent l’activité de production des biens ou services proposés par l’organisation. Le personnel de soutien logistique, ceux qui aident les opérateurs : nettoyage, restauration, service juridique. Le marché se doit d’être relativement stable étant donné le mécanisme de coordination, tout en étant complexe au vu des savoirs élaborés demandés aux professionnels. de la coordination, sont : - la spécialisation du travail Outre cette standardisation des normes les travailleurs opèrent également par ajustement mutuel. Michel Crozier. Les buts prédominants dans ce type d’organisations sont les buts de mission c’est-à-dire les buts qui ont trait aux clients-mêmes de l’organisation. À lire attentivement [ 1] Le but de la gestion La gestion d’une entreprise de restauration alimentaire… ce qu’il faut savoir selon Henry Mintzberg. 1. Pour ce genre d’organisation, le marché se doit d’être stable et prévisible, et l’organisation est régie par des buts de système. Synthèse de l’ensemble de ses travaux Éditeur : les éditions d’organisation Date de parution : 1989 Volume : 544 pages INTERET DE L’OUVRAGE Mintzberg est un auteur phare de la théorie des organisations. Les associations d’employés : syndicat pour le personnel peu qualifié et corporations professionnelles pour le personnel qualifié. Selon H. Mintzberg, les différents composants et paramètres d'une organisation ont tendance à s'aligner en des ensembles cohérents que l'on appelle des configurations organisationnelles. Le marché de ce genre d’organisation est complexe pour répondre aux demandes des clients qui nécessitent des savoir-faire élevés, et instable puisque les demandes de la clientèle sont très variables, exigeant des professionnels des compétences variées et mises en œuvre simultanément. Henry Mintzberg a abondamment écrit à propos de la gestion des organisations et des stratégies de gestion, avec plus de 140 articles et treize livres à son actif. MINTZBERG propose une vision globale de l’entreprise et de sa structure. La notion de configuration, en proposant une analyse du contexte organisationnel, est aussi d’une grande utilité pour préparer l’action en permettant de clarifier les enjeux des interventions. marwa2307. 4- Le pouvoir : une organisation en général La supervision directe : une personne donne des instructions à plusieurs autres qui travaillent en inter-relations. Il propose ainsi, une modélisation du fonctionnement Henry Mintzberg est une figure de référence internationale dans le domaine de la sociologie des organisations. 3 – Le cœur du modèle de Mintzberg-modifié-Romelaer en 7 diapos 4 – Liens avec la stratégie, les moLvaons, les compétences 5 – Exemples d'applicaons au diagnosLc des risques organisaonnels 6 – Quelques avantages/inconvénients de la Théorie des Organisaons de Mintzberg-modifiée-Romelaer (comme pour les autres ThO) 7 – Conclusion Cet ouvrage présente deux intérêts : la structure organisationnelle. L'analyse de l'organisation que propose Henry Mintzberg est devenue une « classique » de la littérature en théorie des organisations. Henry Mintzberg (né en 1939) a marqué la recherche en management en décrivant comment les organisations se structurent et comment elles fonctionnent. Exemple : le professeur d’université conçoit son programme d’enseignement avec plus d’autonomie (division verticale plus faible) qu’un instituteur, soumis à un programme, aux inspections (division verticale plus forte). (M.I.T. Sur le plan vertical, la division est faible puisque chacun dispose d’une certaine liberté pour concevoir et réaliser ses tâches tandis que la division horizontale est également faible car les tâches réalisées sont le plus souvent variées. C’est là que se prennent généralement les décisions stratégiques pour l’organisation. comme la somme totale des moyens employés pour diviser La standardisation des qualifications : la coordination se fait par le biais de la formation spécifique de celui qui exécute le travail. La standardisation des procédés : chaque poste de travail est défini en précisant les tâches que l’opérateur doit effectuer. que les paramètres de conception le choix final de Ce type d’organisation se développe quand le marché est plutôt instable ce qui explique le modèle de supervision directe, le plus apte à réagir rapidement en fonction des fluctuations du marché, qui peuvent donc représenter une menace pour l’organisation. Mais la direction doit cependant assurer la coordination des différents unités et détient les prises de décision stratégiques. La coordination s’effectue par standardisation des procédés ou des résultats. Les travailleurs adhèrent donc à ces buts et s’impliquent pleinement dans le fonctionnement de l’organisation. La standardisation des résultats : des standards sont définis par rapport aux caractéristiques et au volume de la production attendue des opérateurs. Bob Nelson. Il en résulte, évidemment, un pouvoir décentralisé où les professionnels exercent beaucoup de pouvoir et orientent les décisions les plus importantes. Pour ce qui est de la structure, la coordination des opérateurs fonctionne par standardisation des normes : ce sont les normes, les valeurs de l’organisation qui dirigent le travail à accomplir. Le pouvoir est fortement centralisé au niveau du sommet stratégique et les opérateurs, démunis de toute prise de pouvoir à cause de la standardisation des procédés et des résultats, se regroupent en associations exerçant une influence importante. Professeur à la Faculté de gestion Desautels de l'Université McGill, Henry Mintzberg s'est vu accoler bien des qualificatifs durant sa carrière : influent, novateur, iconoclaste. auquel adhèrent tous les acteurs. Henry Mintzberg. La première nuance à poser est la distinction entre les opérateurs, à la base de la structure c’est-à-dire le personnel en contact avec le produit ou le client, et l’instance qui conçoit le travail à réaliser. - la formation Quant à la coordination, elle fonctionne par standardisation des qualifications. Le paradigme systémique a bouleversé l’approche classique d’un l’objet d’étude. C'est la raison que l'on classe généralement Henry Mintzberg parmi les théoriciens de la contingence. Selon les types d’organisation ces différents acteurs détiendront plus ou moins de pouvoir c’est-à-dire influenceront, à des degrés divers, les prises de décisions stratégiques de l’organisation. Les travailleurs, de par leur formation spécifique, opèrent dans des créneaux très étroits. Ce genre d’organisation évolue informatique, Rôle du Tableau de bord au sein de l'entreprise, Tableau de bord 7- L’organisation politique : seule organisation transitoire, Le lecteur peut s’interroger sur ce qu’il advient des représentations qu’il se fait de son organisation (de son fonctionnement, de sa raison d’être, de son évolution et de l’orientation qu’elle prend pour le moment, de sa place en son sein, etc. Le marché au sein duquel évolue ce type d’organisation est stable et peu hostile car la standardisation des normes ne permettrait pas de travailler dans un environnement instable. Mintzberg répartit la division du travail en deux dimensions : la dimension horizontale et la dimension verticale. 3- La structure divisionnelle : se caractérise par ), Ingénieur (Mc Gill) l’auteur est professeur de management à l’université MC Gill de Montréal et spécialiste en science des organisations, auteur de plusieurs ouvrages dont celui-ci est un des plus importants, ses thèses font autorité à travers le monde. Ce courant de pensée apporte une nouvelle vision du management avec de nouveau principe. des organisations, il a orienté ses recherches dans Ainsi, contrairement au taylorisme qui s'engage dans la recherche normative de la bonne organisation « en soi », Henry Mintzberg, le principal représentant de l'école de la contingence, affirme que la structure est liée à la nature de l'environnement, bien qu'elle ne le soit pas de manière mécanique ou déterministe. Henry MINTZBERG possède une double formation, il est tout d'abord diplômé en génie mécanique (McGill, Montreal, ... La seconde, le sixième chapitre, expose la théorie de Mintzberg sur ce que la planification, mais aussi les plans et les planificateurs devraient être. Nous en présenterons les éléments essentiels en restant au stade de sa formulation initiale. L’entreprise de type bureaucratique se caractérise par une division horizontale et verticale forte. sur un système de valeurs, de normes et de croyances Le plus souvent les organisations concrètes sont hybrides. - l’endoctrinement Très fréquemment une organisation hybride est en pleine phase de transition d’une configuration à une autre. Les buts de mission ont trait aux produits, aux services ou encore aux clients de l’organisation. 29 juin 2019 - Explorez le tableau « Henry Mintzberg » de Christian Latour, auquel 149 utilisateurs de Pinterest sont abonnés. Quant aux configurations organisationnelles, Mintzberg en La dimension horizontale On parlera de division horizontale forte lorsque les opérateurs effectuent un nombre limité de tâches répétitives, ou de division horizontale faible s’‘ils réalisent beaucoup de tâches très diversifiées. un système de mesure de la performance de l’entreprise, Relation du tableau de bord avec - Les mécanismes de coordination selon Henri Mintzberg: . Sur le plan de la structure, la division du travail au niveau horizontal est forte. La division verticale sera forte si il existe une séparation claire entre la conception des tâches à réaliser et leur exécution ; faible si les opérateurs qui réalisent le travail sont aussi ceux qui le conçoivent. Livres sur la théorie du management et des organisations camilleD 9 livres. Plus l’environnement est Dépendance, liaison entre deux caractères généralement qualitatifs. - les systèmes de planification et de contrôle Mintzberg s’est nourri du concept moderne de système qui est né dans les années 40 et l’a intégré dans son étude des organisations, initiant ainsi le courant systémique en sociologie et management. L’essentiel du management selon Henry Mintzberg. marché et confrontée à un conflit ouvert ; par exemple Le pouvoir reste relativement centralisé : les dirigeants définissent les missions de l’organisation et prennent les décisions stratégiques, même si les acteurs, qui ont assimilé ces valeurs, peuvent prendre certaines décisions moins importantes. Le modèle de Mintzberg, on l’aura compris, se révèle extrêmement éclairant pour mieux comprendre les organisations et y envisager des changements. l'emploi du temps, et l'organisation de l'entreprise. En Théorie des organisations, le facteur de contingence est un concept qui a été développé par Burns et Stalker, qui ont montré que plus l'environnement est stable, plus les entreprises ont tendance à … Exemple : Un groupe d’alphabétisation veut améliorer les apprentissage de la lecture et de l’écriture au premier niveau.